La lutte contre la technopolice en Belgique

Bienvenu à technopolice.be ! Depuis quelques mois, la lutte contre la technopolice a aussi pris corps en Belgique : technopolice.be Cartographie des caméras, des antennes 5g, articles, podcast… n’hésitez pas à faire un tour sur leur site internet ou à leur écrire à leur adresse e-mail (contact@technopolice.be) ou sur le forum Aller ici pour voir leur agenda …

Les Suresnois·es : nouveaux cobayes de la technopolice

La mairie de Suresnes a accepté que la start-up locale XXII analyse les moindres faits et gestes, sur la voie publique, des suresnois·es : durant un an et demi, l’entreprise sera libre d’utiliser les images de vidéosurveillance de Suresnes pour développer des algorithmes de “détection de comportements suspects” dont elle sera propriétaire. Ce sont ainsi les …

JO2024 : l’Agence nationale de la recherche planifie la technopolice

Pour les JO de Paris 2024, l’État français et ses institutions, comme l’Agence nationale de la recherche, financent, encouragent et développent la Technopolice. Ils prévoient notamment l’utilisation de la reconnaissance faciale de masse, le déploiement de techniques d’analyse vidéo de « gestion de foule » ou encore l’analyse en continue des réseaux sociaux et des données téléphoniques. …

Les flics équipés d’une appli de reconnaissance faciale : Appel à témoignages

Texte initialement paru sur Mars-Infos. Vous pouvez aussi nous envoyer des témoignages/récits à contact@technopolice.fr La legal team recherche des témoignages de contrôles d’identités lors desquels les flics auraient utilisé une application de reconnaissance faciale sur leur téléphone pour pouvoir mieux comprendre comment elle marche, et développer des stratégies pour la contrer. Et si vous avez …

Marseille : la bonne blague du moratoire sur la vidéosurveillance

poissons d'avril accrochés aux arbres

Hier 1er avril, le collectif Technopolice de Marseille dénonçait lors d’une action de sensibilisation devant la mairie, la promesse mensongère de la majorité municipale sur le moratoire de la vidéosurveillance. C’est une histoire tristement classique : des promesses électorales, des élections, puis un volte-face éhonté. Le mistral a des relents de poisson d’avril aujourd’hui à Marseille. …

Suite de la campagne européenne contre la surveillance biométrique de masse

Le collectif « Reclaim your Face », a lancé sa campagne contre la surveillance biométrique et notamment la reconnaissance faciale. « Reclaim Your Face » est composé de plus de quarante associations de défense des libertés et menée par l’organisation européenne EDRi. Cette campagne prend la forme d’une « initiative citoyenne européenne » : il s’agit d’une pétition institutionnelle visant à recueillir …

Marseille : prise de parole du 16 mars contre la « loi sécurité globale »

(Discours des représentants de La Quadrature du Net à une conférence de presse unitaire, tenue devant la préfecture des Bouches-du-Rhône) On est là aujourd’hui, jour où la loi de Sécurité Globale est présentée en plénière au Sénat, et sera débattue et votée pendant trois jours.  On est là de retour dans la rue, après avoir …

Une vidéosurveillance peut en cacher une autre

Ce serait enfoncer une porte ouverte que de dire que la vidéosurveillance est partout. Alors que la Cour des comptes critique l’absence totale d’efficacité de ces dispositifs, celle-ci est sans cesse promue comme une solution magique à des problèmes que l’on ne veut pas regarder en face. Pourtant, derrière l’effrayante banalité de la vidéosurveillance peut …

Technopolice: les bailleurs sociaux en première ligne

On sait que les quartiers les plus défavorisés sont des lieux privilégiés d’expérimentation de la technopolice et de la répression policière. Caméras-piétons, LBD, drones : autant d’exemples de techniques largement déployées sur les populations les plus précaires avant d’être généralisées. Le rapport annuel 2021 de l’Association Nationale de la Vidéoprotection, le grand lobby national de la …

La police en hélicoptère, ou la surveillance militaire des citoyens.

Depuis plusieurs années, les hélicoptères de la gendarmerie sont régulièrement déployés pour des missions de surveillance de l’espace public, et ce en toute illégalité. Dotés d’un matériel d’abord développé dans un contexte militaire, la police se vante de leur capacité d’espionnage bien supérieure à celles des drones : caméras thermiques avec zoom ultra-puissant, suivi automatisé des …