Villes sous contrôle et technologisation du maintien de l’ordre. Entretien avec Félix Tréguer sur Carnets de géographes

Cet entretien a été réalisé par Marion Lecoquierre pour le n°15 de la revue Carnets de géographes, paru en mai 2021, qui porte sur les dimensions spatiales du maintien de l’ordre. Nous le republions sur notre blog, sa version originale est disponible sur OpenEdition. Le maintien de l’ordre passe de plus en plus par l’intermédiaire …

Le Printemps Marseillais dans la Technopolice ? Au fond à droite

À Marseille, la nouvelle majorité municipale s’était engagée durant la campagne 2020 à mettre un coup d’arrêt aux projets technopoliciers de l’ancien maire Jean-Claude Gaudin. Hélas, un an plus tard, l’ensemble de ces engagements ont été trahis. La gauche au pouvoir serait-elle condamnée à reproduire les vieux réflexes sécuritaires qui, depuis quarante ans, gangrènent le …

Vidéosurveillance biométrique dans nos supermarchés

Pendant que le combat continue pour faire interdire la surveillance dans nos rues, le secteur privé déploie discrètement ses dispositifs jusque dans les supermarchés. Afin de détecter de vols, Carrefour, Monoprix, Super U ou encore Franprix expérimentent des logiciels d’analyse biométrique pour surveiller nos moindres gestes dans leurs surfaces. La crise sanitaire avait déjà libéré …

Le mythe participatif de la Smart City et de sa surveillance

La smart city en fait rêver certains. Les ingénieurs qui la convoitent parlent dorénavant d’une « citoyenneté augmentée ». Ce nouveau concept de la ville connectée et sûre aspire à ce que « les civic tech transforment le consommateur capté en citoyen capteur ». Cette citoyenneté augmentée permettrait une plus grande démocratie et ce, grâce aux nouvelles technologies et …

La lutte contre la technopolice en Belgique

Bienvenu à technopolice.be ! Depuis quelques mois, la lutte contre la technopolice a aussi pris corps en Belgique : technopolice.be Cartographie des caméras, des antennes 5g, articles, podcast… n’hésitez pas à faire un tour sur leur site internet ou à leur écrire à leur adresse e-mail (contact@technopolice.be) ou sur le forum Aller ici pour voir leur agenda …

Les Suresnois·es : nouveaux cobayes de la technopolice

La mairie de Suresnes a accepté que la start-up locale XXII analyse les moindres faits et gestes, sur la voie publique, des suresnois·es : durant un an et demi, l’entreprise sera libre d’utiliser les images de vidéosurveillance de Suresnes pour développer des algorithmes de “détection de comportements suspects” dont elle sera propriétaire. Ce sont ainsi les …

JO2024 : l’Agence nationale de la recherche planifie la technopolice

Pour les JO de Paris 2024, l’État français et ses institutions, comme l’Agence nationale de la recherche, financent, encouragent et développent la Technopolice. Ils prévoient notamment l’utilisation de la reconnaissance faciale de masse, le déploiement de techniques d’analyse vidéo de « gestion de foule » ou encore l’analyse en continue des réseaux sociaux et des données téléphoniques. …

Les flics équipés d’une appli de reconnaissance faciale : Appel à témoignages

Texte initialement paru sur Mars-Infos. Vous pouvez aussi nous envoyer des témoignages/récits à contact@technopolice.fr La legal team recherche des témoignages de contrôles d’identités lors desquels les flics auraient utilisé une application de reconnaissance faciale sur leur téléphone pour pouvoir mieux comprendre comment elle marche, et développer des stratégies pour la contrer. Et si vous avez …

Marseille : la bonne blague du moratoire sur la vidéosurveillance

poissons d'avril accrochés aux arbres

Hier 1er avril, le collectif Technopolice de Marseille dénonçait lors d’une action de sensibilisation devant la mairie, la promesse mensongère de la majorité municipale sur le moratoire de la vidéosurveillance. C’est une histoire tristement classique : des promesses électorales, des élections, puis un volte-face éhonté. Le mistral a des relents de poisson d’avril aujourd’hui à Marseille. …

Suite de la campagne européenne contre la surveillance biométrique de masse

Le collectif « Reclaim your Face », a lancé sa campagne contre la surveillance biométrique et notamment la reconnaissance faciale. « Reclaim Your Face » est composé de plus de quarante associations de défense des libertés et menée par l’organisation européenne EDRi. Cette campagne prend la forme d’une « initiative citoyenne européenne » : il s’agit d’une pétition institutionnelle visant à recueillir …