Nice

À Nice, dans le cadre du « Projet d’expérimentation Safe City » voté par la Ville en juin, Thales et le consortium qu’il dirige veulent aller plus loin, en créant le « Waze de la sécurité » à la mode Big Data. Pour aider les « décideurs », il s’agit de « collecter le maximum de données existantes et d’en chercher les corrélations et les signaux faibles », de « développer les nouveaux algorithmes d’analyse et de corrélation permettant de mieux comprendre une situation et de développer des capacités prédictives ». La surveillance des réseaux sociaux et autres « données ouvertes » sont en ligne de mire, notamment pour les « textes courts et mal écrits » chers à Twitter qui passeront à la moulinette d’outils d’analyse sémantique pour aider à la gestion des foules, à l’analyse des rumeurs, et le « suivi des actions de certains individus ou groupes de personnes ».

Financement(s)

25 millions d’euros sur trois ans (2018-2021), dont 11 millions de la BPI sous la forme de subventions et d’avances récupérables.

Sources:

Autres projets Niçois :

Plus d'infos sur :

Big Data et Ecoute des réseaux sociaux