Yvelines

En septembre 2017, il a été annoncé que le département des Yvelines comptait s’équiper « de caméras intelligentes capables de détecter automatiquement les incidents ». Le projet a été annoncé pour début 2019 : « ce système d’un tout nouveau genre repèrera les images et sons considérés comme suspects ». Une expérimentation a été annoncée pour début 2018 dans « six collèges, deux casernes de pompiers et un village de 6.000 habitants yvelinois ». Il a par ailleurs été prévu que la technologie soit adoptée « à terme par 107 collèges, 40 casernes de pompiers et une centaine de sites administratifs et sociaux ».

A propos de ce projet, le directeur général adjoint du conseil départemental des Yvelines a précisé : « On va être capable de détecter automatiquement quand il y a un mouvement de foule soudain, quand quelqu’un pénètre dans un collège qui est fermé, un bruit de verre brisé ».

En février 2019, il a été annoncé que ce projet avait néanmoins pris du retard. Le « Centre départemental de surveillance des images (CDSI) » (qui centralise les images de vidéosurveillance pour les traiter et les analyser) a été mis en fonction fin décembre et « centralise actuellement les images de trois collèges, d’une caserne de pompiers et d’un bâtiment départemental ». Il a alors été précisé que : « La phase pilote va durer jusqu’à la fin mars [2019] à peu près, et d’ici là, tout aura été préparé pour que la généralisation soit engagée (…) avec un programme 2019 qui est de 45 collèges et d’une demi-douzaine de sites des pompiers (…) L’engagement sur les collèges est d’avoir terminé les 116 collèges à la fin 2020 » avec comme objectif à terme de couvrir l’ensemble des collèges, « des sites du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) et des sites départementaux, ce qui représente plus de 200 sites ».

Financement(s)

Le coût du projet a été estimé en septembre 2017 à 13 millions d’euros.

Sources

Plus d'infos sur :

Vidéosurveillance Intelligente