Metz

Description

Capteurs thermiques et caméras

Dans le courant de l’année 2018, la ville de Metz a mené une expérimentation avec des capteurs thermiques couplés à des caméras pour « pour sécuriser les traversées piétonnes » [1]. La problématique semble concerner notamment les abords des équipements scolaires [2].

La ville de Metz en a fait une commande à l’entreprise Cerema. Cette dernière en tire un bilan positif fin décembre 2018[3] :

« La mise en œuvre de ce capteur a répondu au besoin :

  • il est efficace dès que les flux piétons sont massifs et irréguliers
  • il pourra être déployé à proximité de lycées, de stations TC ou dans les zones touristiques.»

Reconnaissance faciale

Un dispositif expérimental de reconnaissance faciale a été installé à l’entrée du stade de Metz en février 2020. L’objectif affiché était de reconnaître uniquement « les personnes interdites de stade ». Ce dispositif vise sans doute à préparer le terrain pour de grands événements sportifs comme les JO 2024. Le FC Metz a affirmé que, « dans le cadre de la loi Larrivé, uniquement afin de faire respecter les interdictions commerciales de stade, une solution de comparaison faciale a été testée […] Cette solution est un outil de prévention dans le cadre de la lutte antiterroriste et permet de détecter des objets dangereux (armes à feu, couteaux) et des colis abandonnés suspects » [4]

L’expérimentation est dénoncée par l’ANS (Association Nationale des Supporters) « Les supporters ne sont pas des rats de laboratoire » [5]. Ce dispositif de reconnaissance faciale semble être un partenariat entre le club du FC Metz, le Stade Saint Symphorien et l’entreprise messine Two-I . Cette dernière avait déjà déployé des caméras à reconnaissance faciale dans les tramways de la ville de Nice. [6] L’expérimentation n’a été révélée qu’à posteriori. La CNIL a indiqué instruire le sujet. Depuis, plus de nouvelles.

Financement(s)

Sur les capteurs thermiques des piétons : 25 000€ sur le budget 2017 [9]. Ce dispositif de caméras thermiques coûte environ 30 000€ par carrefour [10]

Sources :