Istres

En avril 2018, il a été indiqué que la police municipale de la ville d’Istres s’était équipée de deux drones « équipés de caméras enregistrant en 4K transmettront en temps réel des informations extrêmement précises, permettant à la police d’identifier les auteurs de méfaits ». Les images prises par ces drones sont directement envoyées au centre de supervision urbain : « ces clichés visibles par l’agent-pilote seront diffusés en streaming avec une milliseconde de décalage sur les écrans des quinze opérateurs du centre de supervision urbain. Elles s’ajouteront à celles des 90 caméras fixes dans les rues, alors qu’un plan de déploiement en prévoit une soixantaine supplémentaire ».

La phase de test a donc démarré en avril 2018. En 2019, La Quadrature du Net a effectué une demande CADA et obtenu le bilan d’utilisation annuel de l’utilisation de ces drones. Il y était indiqué que sur 81 heures de vol de drones en 2018, 59 ont été consacré à la surveillance des manifestations.

Financement(s)

Sources

Plus d'infos sur :

Drones et Vidéosurveillance Intelligente