PPL « Sécurité Globale » : la police te surveille jusque dans ton immeuble

Avec La Quadrature du Net, nous alertons depuis le dépôt de ce texte sur trois articles particuliers de la PPL dite « Sécurité Globale » (mais que nous aurions pu appeler PPL « Technopolice », tant ses dispositions veulent autoriser ce contre quoi nous luttons avec la campagne Technopolice). En effet, si l’attention s’est concentrée sur l’article 24 (diffusion …

Loi « Sécurité globale » : des auditions parlementaires pro-sécuritaires et à sens unique

Le 20 octobre dernier, le groupe LaREM a déposé à l’Assemblée nationale une proposition de loi « relative à la sécurité globale ». Se fondant sur un rapport parlementaire de 2018, le texte propose notamment de renforcer les pouvoirs de la police municipale. Surtout, il traite de plusieurs domaines en lien avec la campagne Technopolice : légalisation de …

À l’aéroport de Lyon, Vinci banalise la reconnaissance faciale

L’expérimentation de reconnaissance faciale lancée la semaine dernière par Vinci Airports est un nouveau pas vers la banalisation des technologies de surveillance biométrique. Grâce aux financements de l’Etat et au soutien implicite de la Cnil, l’entreprise Idemia a pu déployer sans inquiétude son dispositif biométrique dans l’espace public. Nulle doute qu’elle et les autres entreprises …

La police prédictive progresse en France. Exigeons son interdiction !

Pendant que les dispositifs de police prédictive (comme PredPol) commencent à être interdits ou abandonnés aux États-Unis, la police française et plusieurs collectivités continuent à acheter et utiliser des équivalents français, à l’image de « Map Révélation » proposé par l’entreprise angevine « Sûreté Globale ». Cela au détriment des risques de discriminations qu’impliquent ces logiciels de surveillance, et …

Boîte à outils de la Technopolice

Technopolice est une campagne visant à documenter et à lutter contre le déploiement de nouvelles technologies policières (drones, reconnaissance faciale, vidéosurveillance automatisée, police prédictive…). Nous avons pour cela créé et mis à disposition plusieurs outils (un forum, un site, une base documentaire…) pour permettre à chacune et chacun de se saisir de ces questions. Voici …

Municipales : mobilisons-nous contre la surveillance !

Le 28 juin aura lieu le second tour des municipales. Comme nous l’avions fait pour Marseille lors du premier tour, c’est l’occasion d’interpeller les candidats et les candidates pour qu’elles s’opposent à la fuite en avant techno-sécuritaire dans les villes. Pour cela, nous avons rédigé un modèle de lettre ouverte que toutes et tous peuvent …

La Technopolice progresse, la Cnil mouline

Depuis la crise sanitaire, la vidéosurveillance automatisée s’ancre un peu plus dans l’espace public : détection automatique du port de masque, de la température corporelle, des distances physiques… Ces dispositifs participent à la normalisation de la surveillance algorithmique et portent de nouvelles atteintes à nos libertés. Ils sont installés sans qu’aucune preuve de leur utilité n’ait …

4 millions d’euros et 600 nouveaux drones : le gouvernement s’enfonce dans la Technopolice

Alors que nous alertions il y a peu [1] sur l’utilisation à grande échelle de drones par les services de police pour contrôler l’application du confinement, le gouvernement semble avoir apprécié le déploiement inédit de ses nouveaux gadgets de surveillance. Le 10 avril dernier, un appel d’offres a été publié par le Ministère de l’Intérieur …

Pour imposer la reconnaissance faciale, l’État et les industriels main dans la main

Nous republions la tribune de Félix Tréguer et Martin Drago parue dans Le Monde du 25 octobre 2019. L’inévitable débat sur la reconnaissance faciale arrive enfin en France, et le gouvernement esquisse sa réponse. Dans un entretien paru dans Le Monde du 15 octobre, le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O, ancien cadre du groupe …

Projet Serenicity de micros dans les rues de Saint-Etienne, flop à venir?

Ce projet, qui vise à l’installation de «capteurs sonores» dans les rues d’un quartier populaire de Saint-Etienne, Tarentaize-Beaubrun, pour détecter automatiquement les «bruits suspects», est actuellement en sommeil. Mais pas arrêté ! [Cet article est d’abord diffusé dans le journal alternatif local Couac. *] Au conseil municipal de Saint Etienne du 16 septembre, un conseillé Nouvelle Gauche a posé …